EPAS, 23 rue de la Dombes, 01140 Saint-Étienne sur Chalaronne

Entre Mâcon, Lyon et Bourg-en-Bresse

logo

06 13 09 06 59

epas.contact@gmail.com

23 rue de la Dombes, 01140 Saint-Étienne sur Chalaronne

Aimez-nous sur Facebook !

Georges Brize

Quelques semaines avant la fête des mères de 1973, Georges Brize, alors âgé de 12 ans, sort son premier disque sous le pseudonyme de Roméo intitulé simplement Maman et participe coup sur coup à l’avant dernière et à la dernière émission de variétés vedette de l’époque : Cadet Rousselle, animée par Guy Lux et Sophie Darrel.

En quelques mois et plusieurs apparitions sur toutes les chaînes de télé de l’époque en France et ailleurs, Maman, avec près d’un million d’exemplaires vendus, s’impose comme la chanson de la Fête des Mères.
Produit par Claude Carrère, Georges (Roméo) va enchaîner les tubes pendant plus de trois ans… Le public lui trouve des airs de ténor d’opéra et décide de le surnommer « l’enfant à la voix d’or ».
Ses faces A tourneront sur toutes les radios et chaînes de télé de l’époque. Au total, en un peu plus de trois ans, il vendra plus de 4 millions de disques.

Dès le début de cette aventure, Georges a bénéficié des cours de chant de professeurs émérites tels que Raoul Bossuyt du Conservatoire National de Musique de Lyon et Jacques Potier, professeur à l’Opéra de Paris (accessoirement maître de chant de Barbra Streisand lors de ses venues en Europe à l’époque).

Au début des années 1980, il fonde une société de production d’où sortiront des génériques d’émissions de télé : Star, Champs-Élysées, Édition Spéciale… Ce qui ne l’empêche pas de continuer à prendre des cours de chant avec Jacques Potier dans un premier temps, puis avec Noëlle Courtis (cantatrice), jusqu’à très récemment.

En 2001, il fait la connaissance d’un personnage haut en couleurs et débordant de talent : Eric Bensoussan, auteur-compositeur, musicien touche-à-tout et ingénieur du son aujourd’hui également professeur pour l’EPAS. De cette rencontre naîtra un album de onze chansons, dont dix originales et une reprise de Maman, réorchestrée.

C’est d’ailleurs par cette chanson que Georges débute la plupart de ses spectacles, dont le dernier en date, intitulé Toutes celles que j’ai aimées, consiste en un tour de chant de 26 titres des années 70 à nos jours, de Sinatra à Bublé, en passant par Mike Brandt, Serge Lama, Patrick Fiori, Michel Jonasz, Daniel Balavoine, Josh Groban, etc.

Depuis 2010, après avoir tant appris de ses merveilleux professeurs, en technique classique et variétés, Georges prend un fantastique plaisir à transmettre au travers de cours de chant.

Les cours de chant sont comme une thérapie. Un moyen de se connaître, d’aller chercher au fond de soi des ressources dont on ne soupçonne parfois même pas l’existence. C’est aussi l’apprentissage du plaisir. Celui que procurent les vibrations d’un son pur et bien travaillé et les sentiments qu’on parvient à mettre dans une chanson.